Le gouvernement dénonce “les mensonges” sur la situation humanitaire au pays

Le gouvernement congolais qualifie de “mensongères” les déclarations de plusieurs organisations non-gouvernementales sur la situation humanitaire au pays.

Dans un document publié ce 22 mars 2017, le gouvernement estime que les positionnements des organismes préconisant l’activation du niveau d’urgence humanitaire le plus élevé dans le système humanitaire international (L3) est excessif.

Selon Kinshasa, “l’activation du niveau d’urgence humanitaire le plus élevé basée sur des faits qui ne sont pas réels, constitue un frein au développement du pays”. Cela, poursuit t il, “décourage les opérateurs économiques qui veulent y investir”

Le gouvernement, tout en reconnaissant la complexité de la crise humanitaire au pays appelle à une harmonisation de vues ensemble avec les organisations humanitaires préalablement à la conférence de haut niveau des donateurs sur la situation humanitaire en République démocratique du Congo prévue le 13 avril prochain. Une harmonisation de vues par laquelle il dit donc conditionner sa participation a cette grande rencontre.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.