Plus de 200 magistrats faussaires identifiés seront renvoyés et poursuivis en justice

La Commission spéciale du Conseil supérieur de la magistrature instituée en octobre 2017 pour enquêter sur l’existence des faux magistrats dans le système judiciaire congolais en vérifiant des dossiers administratifs et en effectuant un contrôle physique des magistrats a remis au ministre de la justice, lundi 19 mars, une liste de plus de 200 magistrats faussaires et fictifs sur 3000 magistrats congolais ayant subi cette enquête admnistrative.

La dite commission a signalé qu’il y a quelques déserteurs qui étaient toujours payés comme magistrats et ceux recrutés en dépassement de l’âge requis. Pour Alexis Thambwe Mwamba, ministre de la justice ces magistrats faussaires seront limogés de leurs fonctions : “Plus de 200 individus seront chassés de la magistrature”, a notifié Alexis Thambwe.

Des poursuites judiciaires sont par ailleurs engagées contre tous les faussaires :

“Certains sont déjà à la prison centrale de Makala et tous les moyens sont mis en oeuvre pour éviter que ces magistrats fictifs n’échappent aux poursuites judiciaires”, a t-il expliqué.

Le ministre de la justice a promis de prendre les dispositions nécessaires avec le président du Conseil supérieur de la magistrature afin de remettre le rapport au président de la République Joseph Kabila et lui proposer les mesures à prendre.

Cette commission d’enquête a été instituée lors de la 5ème session extraordinaire d’octobre 2017, va aussi servir d’identification des faussaires payés au détriment du trésor public.

Jeancy Ngampuru

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.