Ituri: “Les tueries se sont arrêtées, l’autorité de l’Etat rétablie”, jure Mova

Après avoir passé plus de deux semaines à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, pour une mission de pacification à Bunia, le vice-Premier ministre de l’Intérieur et Sécurité, Henri Mova Sakanyi a regagné Kinshasa vendredi 16 mars.

Pour assurer l’encadrement de la population et sécuriser les points chauds dans le but d’isoler le plus possible tous les extrémistes qui sement la terreur dans cette partie de la République, Henri Mova avait annoncé le renforcement de la présence des Forces armées de la République(FARDC) dans le territoire de Djugu.

Accompagné du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité, Jean Mbuyu, des députés nationaux et quelques officiers des FARDC et de la police nationale congolaise(PNC), le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et sécurité s’est félicité de voir l’implication des autorités locales et provinciales dans la pacification de cette région lors de différentes consultations dans les localités de Kpandroma et Blokwa.

Lors de son escale à Goma, il a souligné que la prospérité annoncée dans cette nouvelle province doit être globale et profitable.

Il a par ailleurs fait savoir que la situation sécuritaire dans cette partie du territoire national est calme.

“Les tueries se sont arrêtées, l’autorité de l’Etat rétablie et la population retourne progressivement dans leurs villages”, a t-il ajouté.

Notons que Henri Mova promet de poursuivre par la justice toutes les personnes qui ont commis ces crimes ou des infractions car il estime que la situation en Ituri n’est nullement une guerre interethnique moins encore une lutte intercommunautaire.

Jeancy Ngampuru

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.