Pour l’UDPS Tshibala, le remplacement de Kalamba à la CENI risque de retarder les élections

Dans une correspondance adressée ce jeudi au président de l’Assemblée nationale, ce parti politique dit trouver inopportun le “remplacement de son délégué au poste de de la CENI, en ce moment crucial du processus électoral”.

Pour l’intérêt supérieur de la nation, retirer le rapporteur du bureau de la CENI à cette étape délicate de la consolidation du fichier électoral dont il est le superviseur légal va sûrement perturber le déroulement du processus avec comme conséquence fâcheuse de retarder l’organisation des élections” ajoute le parti.

Dans une correspondance signée le 20 février dernier, le président de l’Assemblée nationale a informer le président de la CENI sur l’enclenchement du processus de remplacement du délégué de l’UDPS à la CENI, tel que demandé par le parti vers la fin de l’année 2017.

Par ailleurs l’UDPS aile Tshibala dit n’avoir jamais adressé de lettre à l’Assemblée nationale exigeant le remplacement de son délégué.

La correspondance a été en réalité adressée par l’UDPS dirigée par Félix Tshisekedi, qui a exclu Bruno Tshibala depuis l’année dernière.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.