Katumbi annonce son retour en juin prochain

Investit candidat à la Présidentielle lundi 12 mars 2018 en Afrique du Sud par le plateforme “Ensemble”, Moïse Katumbi fait savoir qu’il pourrait regagner le sol congolais au mois de juin.

L’opposant congolais en exil depuis mai 2016 a déclaré qu’il reviendrait afin de déposer sa candidature pour les élections de décembre.

L’ex gouverneur a la possibilité d’être arrêté dès son arrivée en Rdc, puisqu’il a été condamné à trois ans et demi de prison pour une affaire de spoliation immobilière.

Cependant, Kinshasa avait fait savoir l’année dernière que ce dernier était libre de regagner le pays, étant donné que son procès en appel est toujours en cours.

Moïse Katumbi a plusieurs fois annoncé depuis son retour au pays sans que cela se concrétise.

Ensemble est une nouvelle plateforme électorale qui n’a pas encore obtenu le soutien des grands partis politique comme l’UDPS qui compte aussi présenter son candidat à la prochaine présidentielle et se dit ne pas être prêt à soutenir la candidature de son allié au sein du Rassemblement, Moïse Katumbi.

Jeancy Ngampuru

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.