Dans un communiqué publié ce lundi 12 mars, le Comité laïc de coordination justifie cette mesure par le souci d’évaluer les résultats de différents résultats produits par ces récentes actions.

Il énumère ainsi au moins dix “petites victoires qui constituent le principal acquis de ces manifestations”.
En dépit de cette suspension de marches, le CLC appelle le peuple à rester mobilisé “pour des actions futures”.

Il souligne que des actions des actions alternatives seront menées dans l’entre temps pour ce faire, dont une messe de martyrs ce 16 mars 2018, la sonnerie de cloches chaque jeudi à 21 heures dans toutes les paroisses, la poursuite de formations à la non violence évangélique, des actions diplomatiques à l’égard de partenaires étrangers etc…

Le Comité laïc de coordination est à la base de l’organisation de trois récentes grandes manifestations populaires dans plusieurs provinces du pays ayant causé une dizaine de morts, plusieurs dizaines de blessés et interpellations. Il exige entre autres au président de la république de déclarer publiquement son intention de ne pas se représenter aux prochaines élections.