La rencontre entre Kabila et les géants miniers reportée à mercredi

Joseph Kabila ne va finalement pas recevoir les miniers comme prévu ce lundi. Des sources à la Présidence confirment le report, sans toutefois en donner les raisons. Et portant, tous les géants miniers convoqués à cette reunion de dernière chance autour du nouveau code sont déjà sur place dans la capitale congolaise.

“Un jeu de puissance classique pour lancer les procédures”, croit savoir Tom Wilson, Reporter à Bloomberg qui suit la situation de près via son compte Twitter.

Jseph Kabila a finalement accepté de s’entretenir avec des représentants des sociétés minières opérant en RDC, après l’adoption par le Parlement du nouveau Code minier qui instaure une redevance sur les « métaux stratégiques » avec un taux à 10% et une taxe de 50% sur les super-profits.

Ce texte, qui attend sa promulgation par le Chef d’Etat congolais est fortement contesté par les multinationales étrangères. Selon l’agence Bloomberg, une lettre a été envoyée au président Kabila, où les patrons des grandes entreprises minières demandent une audience pour faire valoir leur point de vue.

Randgold Ressources, Anglogold Ashanti, CMOC International, Glencore International AG, Ivanhoe Mines, Gold Mountain International et MMG Limited affirment vouloir « informer à nouveau » le président Joseph Kabila des « discussions en cours sur la réforme du Code minier ».

Les grands patrons indiquent s’associer pour « formuler une réponse commune aux changements proposés », qu’ils ne détaillent pas mais qualifient de « problème d’importance fondamentale pour l’avenir de l’industrie minière en RDC et le développement économique du pays ».

Dans une lettre consultée par POLITICO.CD, le ministre des Mines Martin Kabwelulu a invité des hauts fonctionnaires de Randgold Resources Ltd., de Glencore Plc, de China Molybdenum Co., d’Ivanhoe Mines Ltd., de MMG Ltd., de Zijin Mining Group Co. et d’AngloGold Ashanti Ltd. à rencontrer Kabila le 6 mars à Kinshasa.

La lettre de Kabwelulu est adressée à Mark Bristow, Ivan Glasenberg, Srinivasan Venkatakrishnan et Lars-Eric Johansson, les directeurs généraux de Randgold, Glencore, AngloGold et Ivanhoe, ainsi que Kalidas Madhavpeddi, qui dirige CMOC International, les opérations à l’étranger de China Molybdenum. Qixue Fang, vice-président de Zijin, et Mark Davis, directeur général de MMG, sont également invités.

Les dirigeants doivent personnellement assister à la réunion et ne peuvent pas envoyer des représentants à leur place, insiste la lettre de Kabwelulu.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.