Des nouveaux affrontements interethniques à Djugu font une trentaine de morts

Au moins 30 personnes ont été tuées dans deux jours d’affrontements le mois dernier entre des Hema armés et des Lendu.

Nous avons reçu des chiffres différents, mais il est d’environ 30“, a déclaré à Reuters le vice-gouverneur de l’Ituri, Pacifique Keta, lors des affrontements de jeudi, qui se sont poursuivis vendredi matin.

Le porte-parole de l’armée locale, Jules Ngongo, n’a pas encore pu faire état du nombre de morts, mais a déclaré que les forces congolaises étaient intervenues pour séparer les deux parties. “Il s’agissait d’un cas de représailles de la part des deux communautés”, a-t-il dit, “selon nos informations, il y a eu des cas de personnes décapitées”.

Des millions de personnes sont mortes dans les guerres de l’est du Congo au tournant du siècle, principalement à cause de la faim et de la maladie. Des dizaines de milices armées continuent d’y opérer, s’attaquant aux populations locales et exploitant les réserves de minéraux et d’autres ressources.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.