Le Comité Laïc de coordination dit ne pas fléchir en dépit de mandats émis contre cinq de ses huit responsables par la justice congolaise.

Selon Léonie Kandolo, porte-parole de cette organisation, la marche aura bel et bien lieu malgré ces mandats.

“Au contraire cela nous renforce et la marche se tiendra bel et bien”, affirme-t-elle à Politico.cd,  tout en précisant qu’elle et ses collègues vivent à présent en cachette.

Selon une source anonyme citée par l’agence France presse, le motif de ces mandats n’est pas mentionné.

Ilest écrit sur le document “le motif vous sera communiqué sur place”.

Lecomité laïc de coordination, après la marche du 31 décembre 2017, a appelé à une autre marche ce dimanche 21 janvier 2018 pour exiger le respect de la constitution par le président de la république.