Selon ce rapport, le pays qui à la taille de l’Europe de l’Est ne possède que 3.126 km de routes bitumées. Le niveau de couverture du réseau situé le pays largement en dessous de la moyenne africaine et ne permet pas d’assurer la connectivité de l’espace national.

Sur un territoire aussi vaste et avec une population d’environ 85 millions d’habitants, le réseau routier d’intérêt général -RRIG- représente une densité spatiale de routes inférieure à 25 km/1000 km ,  alors que la moyenne africaine est de 204km/1000 km. Par ailleurs, la couverture par rapport à la population est au plus de 0,9 km/1000 habitants, alors que la moyenne africaine est de 3,4 km/1000 habitants.

Concernant le chapitre sur l’eau de la RDPF- Revue des dépenses publiques et de la  responsabilisation financière, au niveau du périmètre couvert par la Régie de distribution d’eau (REGIDESO), le taux d’accès ne dépassait pas 37% en 2013. En milieu rural, hors périmètre de la REGIDESO, le taux d’accès n’était que 13,5% tandis que l’accès à l’eau potable et aux ouvrages d’assainissement contribue aux conditions de santé et de développement dramatiques, et l’insuffisance pondérale des enfants et la forte mortalité infantile.

De plus, la recherche d’eau pour le ménage se fait souvent au détriment de l’éducation des jeunes, notamment les filles qui peuvent faire l’objet de violences lors de la corvée d’eau.

taux d’accès ne dépassait pas 37% en 2013. En milieu rural, hors périmètre de la REGIDESO, le taux d’accès n’était que 13,5% tandis que l’accès à l’eau potable et aux ouvrages d’assainissement contribue aux conditions de santé et de développement dramatiques, y compris l’émaciation et l’insuffisance pondérale des enfants et la forte mortalité infantile. De plus, la recherche d’eau pour le ménage se fait souvent au détriment de l’éducation des jeunes, notamment les filles qui peuvent faire l’objet de violences lors de la corvée d’eau.

Avec ACP.