Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min

31 décembre 2017 : « le jour des martyrs de l’accord de la Saint-Sylvestre »

A l’initiative du Comité Laïc de Coordination (CLC), une messe a été dite par le cardinal Laurent Mosengwo à la Cathédrale Notre-Dame ce matin à Kinshasa.

« En mémoire de nos frères et sœurs victimes de cette répression sauvage, une messe des morts sera dite par son Éminence Le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, ce vendredi 12 janvier 2018 à 10h00′, à la cathédrale Notre Dame du Congo », avait annoncé le CLC dans un communiqué. 

L’Archevèque de Kinshasa a rendu hommage tant aux victimes de la répression sanglante de cette marche du 31 décembre, qu’à celles des inondations à Kinshasa la semaine dernière.

Un forte présence du corps diplomatique

Dimanche 31 décembre 2017, dans plusieurs quartiers de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), des manifestants brandissant des chapelets, des missels, des effigies du Christ ; ont fait face à des policiers et des militaires lourdement armés, tirant à balles réelles.

D’après le bilan provisoire des Nations unies, au moins huit personnes ont été tuées lors des rassemblements organisés par les catholiques du Comité laïc de coordination (CNC), qui évoque dix manifestants morts sous les balles. Les autorités ont reconnu quatre victimes, dont un policier.

Pour le Chef de l’Eglise catholique en RDC, « dans l’histoire de la RDC, le 31 décembre 2017 restera comme le jour des martyrs de l’accord de la Saint-Sylvestre. »

Une porte présence du corps diplomatique à Kinshasa a été remarquée durant cette messe, avec notamment la participation des Ambassadeurs de la France et de l’Union Européenne, y compris le Nonce Apostolique.

Les principaux leaders de l’opposition, notamment Vital Kamerhe, Martin Fayulu ou encore Jean-Bertrand Ewanga ont également pris part à cette messe.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...