L’UE met en garde et annonce qu’elle suivra”attentivement les événements de demain en RDC”

Lire à la une

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans...

RDC : Félix Tshisekedi: “Le Go Pass n’est pas foncièrement mauvais. Mais le but est de savoir ce que l’on en fait”

Le Chef de l'Etat congolais, Félix Tshisekedi, lors d'une interview accordée à la Radio Vatican, a promis...

La RDC et le Saint-siège ratifient l’accord-cadre sur des questions d’intérêt commun

Ce vendredi 17 janvier 2020, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, et le Président congolais...
- Publicité-

A l’approche de la marche prévue ce dimanche 31 décembre, Bart Ouvry, Ambassadeur de l’Union Européenne en République Démocratique de Congo, réitère l’appel européenne pour le respect la liberté de manifester au pays.

Le 11 décembre le Conseil des Affaires Étrangères de l’UE appelait au respect de la liberté de réunion et de manifestation pacifique” rappelle le représentant du vieux continent en RDC via son compte twitter ce samedi. “UE avec collègues des états membres, MONUSCO et collègues de la communauté internationale observeront attentivement les événements de demain en RDC“, ajoute-t-il.

En effet, dans un communiqué publié le 11 novembre dernier, l’Union Européenne a haussé le ton contre les autorités congolaises, qu’elle accuse de graves violations des droits de l’Homme. “L’UE s’associe aux autres acteurs de la communauté internationale, en particulier les Nations Unies, pour condamner les abus et violations graves des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en RDC, ainsi que les violations du droit international humanitaire notamment au Kasaï“, affirme ce document consulté par POLITICO.CD.

L’UE reste “gravement préoccupée par la situation sécuritaire détériorée au Kasaï, au Tanganyika et à l’est de la RDC, qui touche particulièrement les femmes et les enfants“, ajoute ce communiqué, appelant la responsabilité première des autorités congolaises, en particulier des Forces Armées de la RDC, dans la protection des populations.

- Publicité -
- Publicité-

Les + récents

Félix Tshisekedi apporte de nouveau son soutien son “allié” Vital Kamerhe: “il ne faut pas nous diviser”

Devant la diaspora congolaise de Londres ce dimanche, le président Félix Tshisekedi a apporté une nouvelle fois...

Félix Tshisekedi menace ses alliés du FCC de dissoudre l’Assemblée nationale “s’ils multiplient des crises”

Arrivée au Royaume-Uni ce dimanche pour prendre notamment part au Sommet de Londres sur les investissements en Afrique, le président Félix Tshisekedi...

Kwilu: Deux morts enregistrés à la prison centrale de Bandundu Ville

Deux morts ont été enregistrés en seulement trois jours dans la prison centrale du cinquantenaire à Bandundu dans la province du Kwilu,...

Ministère du CMPMEA: Les entreprises à capitaux étrangers dans le secteur minier appelées à réserver la sous traitance aux nationaux

Le ministre des Classes moyennes, petites et moyennes entreprises et artisanat (CMPMEA), Justin Kalumba Mwana Ngongo a décidé que désormais toutes...

Afrique du Sud: La communauté congolaise dit non à la nouvelle mesure interdisant les réfugiés d’exercer une activité politique

Depuis le 01 janvier 2020, l'Afrique du Sud a promulgué une nouvelle loi qui interdit aux réfugiés et demandeurs d'asile vivant sur le sol sud africain à parler et à exercer toute activité politique sur le sol sud africain.

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join