Il avait promis d’être au premier plan de cette marche convoquée ce 19 décembre pour réclamer les élections et l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre. Félix Tshisekedi, leader du Rassemblement, n’a pourtant pas pu manifester.

Il a été bloqué au siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) dans la commune de Limete, à quelques metres du lieu prévu pour le rassemblement.

Ils [la Police] ont empêché la jonction de nos militants qui devrait se faire à l’Echangeur“, dit-il, expliquant que son groupe, qui voulait rejoindre une autre partie des militants a été également empêché.

M. Tshisekedi affirme néanmoins ne pas être découragé par ce nouvel échec de la mobilisation. “Ça ne nous décourage pas. Nous avons que notre peuple est acquis au changement. Même les policiers à qui nous avons eu l’occasion de parler avec, nous sentions qu’ils voulaient eux aussi le changement“, explique-t-il en lingala. On peut perdre une bataille, pursuit-il, mais on ne peut pas perdre une guerre.