L’UE condamne « les abus et violations graves des droits de l’Homme et des libertés fondamentales » en RDC

0
983

Dans un communiqué publié ce lundi, l’Union Européenne hausse le ton contre les autorités congolaises, qu’elle accuse de graves violations des droits de l’Homme.

« L’UE s’associe aux autres acteurs de la communauté internationale, en particulier les Nations Unies, pour condamner les abus et violations graves des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en RDC, ainsi que les violations du droit international humanitaire notamment au Kasaï« , affirme ce document consulté par POLITICO.CD.

L’UE reste « gravement préoccupée par la situation sécuritaire détériorée au Kasaï, au Tanganyika et à l’est de la RDC, qui touche particulièrement les femmes et les enfants« , ajoute ce communiqué, appelant la responsabilité première des autorités congolaises, en particulier des Forces Armées de la RDC, dans la protection des populations.

Par ailleurs, l’Union Europénne promet de  suivre  « avec la plus grande attention » la mission de l’équipe d’experts internationaux établie par le Bureau du Haut – Commissaire aux Droits de l’Homme. « Cette résolution engage la RDC, membre du Conseil des Droits de l’Homme, à leur donner un accès libre et sans entrave aux documents, aux territoires et aux personnes concernés, et à lui permettre de fonctionner selon les standards internationaux d’indépendance et d’impartialité« , rappelle-t-elle.

« L’UE soutient également l’appui des Nations Unies aux enquêtes sur l’assassinat des deux experts du Conseil de Sécurité qui ont tragiquement trouvé la mort en mars 2017, et à la traduction en justice des responsables« , dit ce communiqué.