Photo droits réservés.

Les participants  à la 45e réunion du Comité consultatif des Nations Unies au Rwanda,  ont reconnu vendredi à Kigali, les groupes LRA, ADF et les Kamuina Nsapu comme des mouvements terroristes.

Les interventions enregistrées lors de ces travaux dont celle de la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Mme. Mushikwabo, ont  souligné la “nécessité pour les pays membres de mutualiser davantage des efforts pour relever les défis de sécurité qui sont   à la fois nombreux et complexes auxquels l’Afrique centrale fait face actuellement, à savoir le trafic des stupéfiants et son impact sur la sécurité, la circulation incontrôlée des armes légères et de petits calibres, la contrebande  et autres formes des trafics illicites dus à  la porosité des frontières, l’exploitation illicite des ressources naturelles qui alimentent les conflits et le terrorisme.

Deux fois par an, les 11 pays d’Afrique centrale se réunissent pour faire le monitoring de la situation sécuritaire de la région sous l’égide des Nations Unies.

A la 45e réunion de ce comité créé en 1992 par les Nations Unies, la RDC a été représentée au plus haut niveau par biais du  vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary,  qui conduisait une forte délégation composée du vice ministre des affaires étrangères, Aggée Matembo Toto, du conseiller principal du chef de l’Etat au collège diplomatique, Kikaya Bin Karubi, du gouverneur du Nord Kivu, Julien Paluku et des experts congolais en la matière.

 

1 comment

  1. hello,

    everything we have to do under the shade of UNITED NATION, He is the one who is stealing resources of our African countries by doing corruption.

Comments are closed.