Selon cette organisation qui milite pour la protection des journalistes, les locaux Radiotélévision Kindu Maniema (RTKM) ont été saccagés durant la nuit de mercredi à jeudi 7 décembre à Kindu.

Ces événements sont intervenus après l’intervention d’un auditeur, critiquant le vice-Premier ministre et ministre congolais de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, explique-t-on.

Au cours d’une intervention à la Radios Okapi jeudi, le sénateur Ngongo, propriétaire de ce média, avait affirmé que l’opération contre sa chaîne, également télévisée, avait été conduite par un officier supérieur de la police envoyé par le vice-premier ministre Ramazani.

Dans un communiqué rendu publique jeudi 7 décembre, le JED demande au ministre de l’Intérieur Emmanuel Shadary, de se prononcer sur cette affaire et d’ordonner la restitution de tous les matériels de diffusion emportés.

De son côté, le cabinet du ministre dément ces “accusations mensongères sans preuves”. “Le vice-Premier ministre n’est impliqué ni de près ni de loin. Il ne commande pas directement la police à Kindu. Les raisons sont à chercher ailleurs“, explique le ministère dans un message envoyé  à POLITICO.CD.

1 comment

  1. Après avoir commis son forfait, il n’est pas capable d’en assumer les conséquences. C’est vraiment un pauvre mec comme en produit en quantité la sphère politique congolaise.

Comments are closed.