Alors que les Etats membres de l’UE discuteront aujourd’hui de la situation en République démocratique du Congo (RDC) au sein du Groupe de travail sur l’Afrique (COAFR), le Réseau européen pour l’Afrique centrale (EurAc) et Protection International accusent la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de recourir à des conditions “irréalistes” autour du calendrier électoral

Dans le nouveau calendrier, la CENI a donné aux donateurs la date limite du 30 novembre 2017 pour présenter leurs projets de financement des élections, estimés à un total de 1,3 milliard de dollars. Bien que la date limite soit passée, cette demande est surtout irréaliste“, fait-on remarquer dans ce communiqué traduit de l’angolais par POLITICO.CD.

Le refus de la communauté internationale de financer les élections sera utilisé par les autorités congolaises pour reporter les élections, mais le financement ne devrait être engagé que sur la base de conditions concrètes et solides. Autrement, le nouveau calendrier s’avérera être autre chose qu’une autre tactique pour garder au pouvoir un leader qui ne respecte pas la constitution, restreint l’espace civique et mal gère les fonds publics “, a déclaré Brune Mercier, directrice d’EurAc, cité par ce document.

Alors que la pression sur les donateurs internationaux pour financer les élections augmentera, nous demandons à l’UE et à ses Etats membres de conditionner strictement tout financement électoral sur la volonté politique manifeste des autorités congolaises d’organiser des élections en 2018“, ajoute le communiqué.

Cela comprend une réévaluation crédible et consensuelle des questions financières et logistiques, les besoins et les critères de référence de la CENI sous les auspices de l’équipe coordonnée d’experts internationaux dont l’UE fait partie, ainsi que sur la restauration de l’espace civique et démocratique.”

 

3 comments

  1. soulement populaire et l’aide divine vont nous aider à chasser ces irresponsables dans notre pays. fini la dictature et surtout le respect aux textes congolais

  2. Mais tout ceci etait previsible, sauf aux naifs dans la Communaute Internationale inclu les USA qui se ruerent de feliciter Nangaa, pion de Kabila a la CENI, pour ce Calendrier-bidon.

  3. Rien d’étonnant même le plus naïf des congolais sait que sait que tout ces manigances de la part des dirigeants congolais n’est que poudre aux yeux afin de maintenir Kabila au pouvoir. “NOUS PAS BOUGER” dit la majorité présidentielle. Mais….

Comments are closed.