Le président de l’Assemblée nationale a annoncé l’ouverture, dimanche, des consultations au bureau de la chambre basse du Parlement avec les délégués des députés de l’opposition, de la Majorité présidentielle (MP) et des non inscrits, afin de recueillir leurs avis sur la loi électorale devant régir la tenue des élections en RDC.

La plénière de samedi s’est déroulée en l’absence d’un bon nombre de députés nationaux de l’opposition qui ont décidé de sécher la séance consacrée au débat sur le projet de loi électorale sous examen, estimant qu’il était nécessaire d’en discuter d’abord avec le bureau avant le débat en plénière.

Les députés de l’opposition ont suspendu ce vendredi 1er décembre leur participation à la Commission Politique, administrative et juridique (PAJ) de l’Assemblée nationale autour des travaux d’examen du projet de loi électoral, rapportent des sources concordantes.

Selon ces députés, la nouvelle loi a pour objectif d’éliminer certains candidats de l’opposition comme Moïse Katumbi,  Jean-Pierre  Bemba et Franck Diongo.

Le député Toussaint Alonga de la Nouvelle dynamique de l’opposition et membre de cette commission a dénoncé, au cours d’une conférence de presse, ce qu’il qualifie de dispositions liberticides contenues dans ce  projet de loi.

3 comments

  1. Que les députés ayant été votés par le puple connaissent combien la crise est chronique voire aigue, la vie se degrade du jour le jour, une sincere alternance est importante !

Comments are closed.