Nestlé ferme ses portes en RDC

Dans un communiqué publié sur son site internet le 1er décembre, le groupe agroalimentaire suisse justifie cette décision par la volonté de réorganisation de ses activités en Afrique.

À cette fin, en République démocratique du Congo (RDC), nous fermerons notre usine et notre siège social d’ici la fin du mois de janvier et poursuivrons le développement de notre modèle économique de distribution par des tiers. Cette nouvelle formule nous permettra de nous concentrer exclusivement sur la consolidation de nos ventes et de notre distribution dans le pays. Nous n’envisageons pas d’apporter des changements dans notre portefeuille de produits“, explique le communiqué consulté par POLITICO.CD.

Nous apporterons toute notre aide à nos employés par une compensation à tous les postes qui deviendraient disponibles à la suite de ces changements. Nous sommes reconnaissants à notre personnel pour leur contribution à l’activité de Nestlé en RDC. Nous proposons un ensemble de mesures compensatoires plus favorable que ceux prévus par la législation du travail au plan local. Nous nous efforçons de minimiser l’impact sur les personnes touchées, en leur fournissant une compensation et un soutien équitables“, ajoute-t-il.

Le groupe était pourtant dans une phase de développement l’année dernière.  En mai 2016, le directeur général de Nestlé, Erna Konak, annonçait le début d’une étude du terrain menée par ses agents pour l’implantation de l’usine du lait Nestlé dans la province de la Tshopo.

 

Par ailleurs, Nestlé estime avoir investi environ 1,2 milliard de dollars en Afrique au cours des cinq dernières années pour renforcer ses capacités de production locales, élargir ses réseaux de distribution et développer plus de produits adaptés aux goûts et aux besoins locaux. Le groupe s’attendait, en 2012,  doubler son activité sur le continent d’ici à 2020.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Le Secrétaire général de la coalition de Katumbi salue l’élection de Tshisekedi

“L’avènement de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême marque un progrès indéniable…

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Un avion affrété par la CENI s’écrase à quelques kilomètres de Kinshasa

Alors que la RDC était arrêtée au palais du peuple où le…