La coalition du Centre réitère son appel à la tenue d’une table ronde pour calmer la situation, avec qu’une nouvelle marche de l’opposition a été réprimée à travers le pays. “Nous continuons à sensibiliser et présenter notre plan de sortie de crise, dernièrement nous l’avons fait au près de la SADC, auprès les groupes politiques et associations en RDC“, explique Germain Kambinga, président de cette plateforme à POLITICO.CD.

Nous comptons durant ce mois de décembre nous rapprocher de nos amis européens à travers une tournée que nous allons commencer pour le même exercice. Sans une table ronde urgente, nous nous dirigeons vers un mur et cela n’est pas souhaitable “, previent-il.

Le peuple, explique M. Kambinga, est fatigué de notre attitude. Il affirme, citant les échecs de manifestations populaires, que le peuple veut un changement. “Sans une table ronde nous prenons date qu’il n’y aura pas d’élections en 2018,  une raison quelconque viendra changer les paramètres et nous serons obligés d’abdiquer face à l’évidence”, ajoute-t-il.

2 comments

  1. Kabinga etait au gouvernement il n”avait jamais parler de table ronde ni conseiller kabilla qu”on aller tout droit dans un mur.ce ca la classe politic congolaise, toujour ce positionner autour du futur gateau.

  2. Mon cher compatriote avec tout le respect que je te dois en tant qu’élu du peuple. vous apportez cette lourde tâche à représenter toute une nation auprès de l’ exécutif.
    pourquoi voulez vous envoyer les congolais à un dialogue qui n’ aboutera à rien.
    le peuple congolais veut l’ alternance du pouvoir, le Congo n’est pas monarque ou une dynastie, monsieur le député.
    il faut le savoir, NANGA joue au billard pour faciliter le glissement., KABILA et compagnie n’ organiseront jamais les élections c’est de la distraction.

Comments are closed.