Sindika Dokolo: « bientôt nous nous expliquerons face à face »

0
1240

Des hommes ont attaqué les bureaux de Hanne Dokolo à Kinshasa, rapportent des sources concordantes.  Ses bureaux, qui sont également le Consulat général de la Norvège dans la capitale congolaise, auraient étés attaqués par arme à feu, brisant une vitre la nuit du vendredi au samedi 4 novembre.

Dans un tweet publié dans la soirée du lundi, Sindika Dokolo accuse des militaires « Kabilistes » d’être derrière cet événement. « La lâcheté est la marque de fabrique des kabilistes. Bientôt nous nous expliquerons face à face« , dit-il.

Dans une vidéo diffusée via son compte Twitter le même lundi, le leader du mouvement citoyen « Les Congolais debout » a appelé les Congolais à ne plus reconnaître la légitimité du président Joseph Kabila dès le 31 décembre 2017, protestant contre le calendrier électoral publié par la commission électorale.

« Nous n’aurons plus Kabila comme président de la république à partir du 31 décembre 2017. Nous ne lui reconnaissons plus cet honneur dont il s’est montré indigne. Il a humilié notre pays, il a affaibli notre république et détruit notre démocratie. Nous refusons de lui obéir et nous appelons tous les congolais à ne plus reconnaître son autorité », dit-il.