Félix Tshisekedi « empêché » de quitter son hôtel à Lubumbashi

8
1000

Les forces de l’ordre ont empêché le leader du Rassemblement, Félix Tshisekedi, de quitter son hôtel à Lubumbashi cet après-mid pour se rendre à une manifestation organisée par l’opposition, apprend POLITICO.CD.

« Encore une fois victime de l’arbitraire. Je suis empêché de quitter l’hôtel et d’aller à la rencontre du peuple. Je ne reculerai pas ! » a dit M. Tshisekedi peu après l’incident via son compte Twitter.

Le porte-parole de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) accuse la police congolaise d’avoir « tiré » sur le véhicule du président du Rassemblement et Secrétaire général adjoint de son parti, Félix Tshisekedi, cet après-midi à Lubumbashi.

« Situation tendue à l’instant au Katanga, police vient de tirer sur la Jeep officielle de Félix Tshisekedi« , a publié M. Kabuya sur son compte Twitter. « Ils ont tiré sur son véhicule pour l’empêcher de se rendre à un meeting« , a-t-il ajouté, joint au téléphone par POLITICO.CD.

Augustin Kabuya qui dénonce « cet acte », est à Kinshasa, et ne peut « donner plus de détails sur l’intégrité physique de M. Tshiskedi. »

En tournée dans le Haut-Katanga, Félix Tshisekedi avait prévu, contre l’avis des autorités de la ville de Lubumbashi, une manifestation cet après-midi à la place de la Poste. Les forces de l’ordre ont quadrillé le lieu, interdisant tout accès aux partisans de l’opposition.

A son arrivée lundi dans la ville cuprifère, Félix Tshisekedi a été escroqué par la Police jusqu’à son lieu de logement, ses manifestants qui voulaient l’accueillir à l’Aéroport ont été dispersé par la Police.

8 Commentaires

  1. Cher Politico, veuillez svp lire vos articles avant publication; le dernier paragraphe est vraiment hors-jeu :  » Felix Tshisekedi a été escroqué par la police jusqu’à son lieu de logement… ». J’ai essayé de signaler l’erreur mais pas en mesure de sélectionner le texte.

  2. VOILA DONC DES VOYOUS AUX ABOIS UTILISANT DES METHODES BARBARES, ET CE A L’IMAGE DE LEUR CHEF-IMPOSTEUR VOMI PAR LES CONGOLAIS, MAIS QUI VEUT SE CRAMPONNER ILLEGITIMENT ET ILLEGALEMENT AU SOMMET DANS LE SANG.

    MAIS LE SORT FINAL DE KADDAFI ATTEND CE CRIMINEL-SANGUINAIRE BIENTOT.

  3. Il faut aller dans la vitesse supérieure , « Le Peuple d’abord » et ce peuple que nous sommes, doit se prendre en charge pour en finir avec ce Régime sanguinaire et restaurer véritablement la démocratie en RDC, notre pays.

    D’ici le 31 décembre 2017, nous allons serrés nos ceintures dans l’objectif de chasser le régime en place dans notre pays. Stocker vos petites provisions dans nos maisons et chassons la PEUR svp!

  4. L’injure n’aide à résoudre aucun problème du pays. Être courtois est un signe de bonne éducation. Existe-t-il un comité de censure pour ce papier ?

    • Affirmer ce qui est evident, a savoir que notre Pays est soumis a un regime sanguinaire et barbare foulant la Constitution et les Droits; et que le mec au sommet est illegitime, cette verite constitue une « injure » seulement pour les jouisseurs de ce regime. Voila ce qui te blesse !

  5. A la recherche du sensationnel. Nous aurons tout vécu dans ce pays. Le fils se débat à calquer sa vie sur celle de son défunt père ! Il ignore que tout s’assemble mais ne se ressemble pas. Qu’il se trouve un autre boulot.

    • Parles-tu du mec venu de Dar-es-Salaam en 1997 et son defunt (pretendu) pere? Suggeres-tu donc qu’il retourne a son boulot de chauffeur-taxi a Dar-es-Salaam? Priere de nous elucider.

Comments are closed.