Dans une lettre adressée à l’Ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, le 20 octobtre, le Sénateur Booker s’inquiète de la situation en République démocratique du Congo “En RDC, des millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays par la violence dans la région du Kasaï et dans l’est du Congo, et près d’un demi-million ont fui le pays en tant que réfugiés ces derniers mois,” fait-il remarquer.

Le calendrier électoral proposé récemment par la CENI n’est tout simplement pas une option viable“‘, ajotue-t-il avant d’appeler Kinshasa et le président Kabila à respecter l’accord signé le 31 décembre dernier entre la majorité et l’opposition.

Le président Kabila et le gouvernement de la RDC doivent remplir leurs engagements en vertu de l’accord du 31 décembre, qui stipule que les élections présidentielles, législatives et provinciales doivent se tenir en 2017 et que le gouvernement prenne d’autres mesures de confiance incluant la libération des prisonniers politiques et assouplissement des restrictions des médias“, dit-il.

Étoile montante du parti démocrate, premier sénateur noir du New Jersey et le neuvième Afro-Américain à intégrer la chambre haute du Parlement américain, Booker et un groupe de six autres sénateurs ont appelé, le 3 octobre dernier, le Président américain à s’attaquer aux crises politiques et humanitaires en République démocratique du Congo ( RDC).

Dans une lettre adressée au président Donald Trump,  redigée par Booker et signée par les sénateurs Benjamin Cardin, Richard Durbin, Christopher Coons, Elizabeth Warren, Edward Markey, et Sherrod Brown, les Sénateurs ont demandé au président américain d’utiliser “tous les outils dont il dispose – y compris la promulgation de sanctions plus sévères… – pour mettre fin à une situation désastreuse” en RDC.

De plus, la société civile congolaise a joué un rôle crucial en responsabilisant les dirigeants et en prévenant l’instabilité, mais la répression continue des forces de sécurité gouvernementales contre la liberté d’expression et de réunion menace davantage de violence et de volatilité. J’espère que vous relaterez l’importance d’une société civile robuste qui permette aux citoyens de faire entendre leurs doléances et de participer activement au processus politique”, ajoute le sénateur Booker.

Nikki Haley, arrive en République démocratique du Congo le lundi 23 octobre, pour une tournée qui l’amène également en Éthiopie et au Soudan du Sud.