Ce n’est pas à Kabila d’indiquer les lois prioritaires, affirme Mayo!

0
840

Le président Joseph Kabila a adressé, le mardi 10 octobre dernier, une correspondance au bureau de l’Assemblée nationale demandant aux députés nationaux d’examiner en priorité un certain nombre de lois, dont celles portant sur élections et le Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral (CNSA), a annoncé jeudi à Kinshasa Aubin Minaku, président de la Chambre basse du parlement.

« C’est le gouvernement qui indique les lois qu’il estime prioritaires, ce n’est pas le Président de la République« , rétorque pour sa part le député de l’opposition Jean-Baudouin Mayo.

Pour lui, l’Assemblée nationale, en pleine crise, nous ne peut  examiner les lois épinglées par le président Kabila en priorité. « On devrait d’abord se préoccuper de résoudre cette crise. Sinon ils vont voter ces lois-là dans une Assemblée +monopologue+, comme la démocratie est le dernier de leurs soucis, ils trouvent cela normal« , explique-t-il au micro de Top Congo FM ce vendredi.

Le député de l’opposition met en garde contre un vote de ces lois sans la participation de l’opposition. « Voilà comment fonctionne la République démocratique du Congo (…) le Président de la République était en droit de s’intéresser à cette crise, néee de l’irrespect, par sa majorité, de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle« , dit-il: « Il faudra alors arrêter de dire la République démocratique du Congo, il faudra trouver un autre nom« , ajoute-t-il.