Un bureau de capture des passeports biométriques à l’Assemblée nationale

5
816

Le vice-ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Aggee Aje Matembo, a annoncé l’installation, au Palais du peuple, d’un bureau de capture des passeports biométriques, lors d’un entretien  vendredi  avec le Président de l’assemblée nationale, Aubin Minaku, fait savoir ACP.

Selon le vice-ministre, ce bureau va permettre aux députés nationaux et sénateurs détenteurs de passeports semi biométriques d’obtenir  désormais les passeports biométriques au siège même du Parlement. « Ce bureau, équipé des machines, des formulaires et doté du personnel commis à la tâche de capture,  fermera ses portes lorsque le dernier député ou sénateur entrera en possession du passeport biométrique« , a précisé le vice-ministre Matembo qui a salué la réaction positive du Président de l’assemblée nationale.

Le vice-ministre des Affaires étrangères et intégration régionale a souligné, en outre, que conformément à l’esprit du décret 09/10 du 30 mars 2009 réglementant l’octroi de passeports nationaux en RDC, les députés nationaux et sénateurs font partie des ayants droit, y compris leurs familles. Dans ce cadre, le ministère s’attelle à chercher des journées spéciales consacrées aux membres des familles (conjoints ou conjointes) des élus.

Avec ACP.

5 Commentaires

  1. ça veut dire que ceux qui sont dans les institutions ont tous les privilèges tandis que la population qu’eux sont sensés servir ne bénéficie d’aucun passe-droit. C’est une vraie république des VIP, pourtant ils crient sur tous les toits qu’ils sont de gauche. Quelle paradoxe !

  2. Un bureau de capture pour quelques centaines de privilégiés alors qu’une ville de un million d’habitants comme Goma n’en dispose pas. Je ne comprends pas que les élus du peuple puissent accepter ce genre de privilèges

  3. Deux poids, deux mesures… Vous avez dit  » ayant droit »? A mon avis, le/la citoyen/ne congolais/se est seul ayant-droit. Un cadre de la diplomatie ne devrait pas organiser une discrimination en ce sens. Il manque de tact en la matiere a la fois sur le plan communicationnelle et sur la matiere dont question.

Comments are closed.