Élections en 2019: « c’est un net retour à la case départ, avec tous les risques que cela implique », grogne un diplomate

1
1129

Les élections tant attendues en République démocratique du Congo n’auront pas lieu avant au moins avril 2019, laisse entendre le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Corneille Nangaa a affirmé dans une déclaration à la suite d’une réunion avec des représentants de la société civile mardi qu’il faudrait au moins 504 jours pour organiser le scrutin une fois l’enrôlement des électeurs terminé.

«Ce n’est pas franchement une surprise, mais c’est un net retour à la case départ, avec tous les risques que cela implique», grogne un diplomate, cité jeudi par le journal français LE FIGARO.

Ce délai, expliquent nos confreres, amplifie d’affrontements, quand l’année 2017 a déjà été marquée par un clair regain de violence dans l’est du pays, mais aussi dans le Kasaï, au centre, une région pourtant jusque-là épargnée par les vicissitudes des différentes guerres

Mardi, à New York, le représentant de l’ONU à Kinshasa, Maman Sidikou avait souligné le «retour d’un climat d’incertitude politique et de tensions» dû à l’absence d’élection avant fin 2017. La remise à 2019 du scrutin ne devrait pas arranger les choses.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.