L‘ambassadeur britannique à l’ONU, Matthew Rycroft s’inquiète du retard lié à la publication du calendrier électorale en République démocratique. Le diplomate du Royaume-Uni s’est exprimé en marge d’une réunion ce mercredi au Conseil de Sécurité des Nations-Unies à New York, axée sur la situation politique tendue en République démocratique du Congo.

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’inquiète des retards dans la publication du calendrier électoral en RDC“, dit-il via son compte Twitter.

Dans son rapport au sujet de la MONUSCO, rendu public ce mercredi,  António Guterres affirme que “ le climat d’incertitude politique qui avait marqué la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila à la présidence, en décembre 2016, refait progressivement son apparition.

Les élections tant attendues en République démocratique du Congo n’auront pas lieu avant au moins avril 2019, laisse entendre le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Corneille Nangaa a affirmé dans une déclaration à la suite d’une réunion avec des représentants de la société civile mardi qu’il faudrait au moins 504 jours pour organiser le scrutin une fois l’enrôlement des électeurs terminé.

[Il faut] un respect intégral de l’accord du 31 décembre“, ajoute de son côté l’ambassadeur Rycroft.