Les élections tant attendues en République démocratique du Congo n’auront pas lieu avant au moins avril 2019, laisse entendre le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Corneille Nangaa a affirmé dans une déclaration à la suite d’une réunion avec des représentants de la société civile mardi qu’il faudrait au moins 504 jours pour organiser le scrutin une fois l’enrôlement des électeurs terminé.

Ce processus a débuté dans certaines parties de la région du Kasaï, ravagée par l’insurrection, à la mi-septembre, et la commission a déclaré qu’elle prendrait en principe environ trois mois. Cela signifie que le vote ne pourrait pas être organisé avant avril 2019 au plus tôt.

La commission devrait publier un calendrier pour les élections présidentielles et autres ce mois-ci.