Ronger Nsingi rejette sa destitution à l’Assemblée provinciale de Kinshasa

3
985
Roger Nsingi, président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le 18/05/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Dans une interview donnée à la radio Top Congo, Roger Nsingi rejette la légalité de la procédure ayant abouti à sa destitution, malgré une unanimité de 39 votes.  « Dans une cérémonie solennelle, on ne peut pas prendre la motion incidentielle. Il n’y a jamais eu la conférence des présidents. On n’a jamais adopté le calendrier », dit-il dans la foulée du vote pour sa destitution.

Pour lui, il est et reste le président de l’Assemblée provinciale de la capitale congolaise. « Je suis surpris de voir les députés débiter des mensonges et dire n’importe quoi à l’Assemblée (…) cette motion de défiance est nulle et sans effets. Ce n’est même pas une motion. C’est plutôt la haine », ajoute-t-il.

3 Commentaires

Comments are closed.