Le journaliste Belge expulsé n’était pas accrédité et exerçait des activités politiques (Mende)

1
854

Quentin Noirfalisse est accusé d’exercer des activités non compatible avec son statut d’étranger. Le réalisateur belge était en séjour en RDC en vue de la projection de son documentaire notamment au centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa,  à la Halle de la Gombe, ainsi que d’autres quartiers de la capitale Congolaise.

Joint au téléphone par Politico.cd, le ministre Congolais de médias et communication, également porte-parole du gouvernement, confirme l’expulsion du réalisateur Belge, précisant que c’est pour l’exercice du « militantisme politique » que le journaliste a été expulsé.

« Arrivé en République démocratique du Congo avec un visa de touriste, le journaliste belge s’est donné à l’organisation de projections de films, notamment un documentaire mettant en cause les autorités du pays« , indique Lambert Mende, qui confirme avoir été informé de la situation d’arrestation et de l’expulsion de ce journaliste alors que ce dernier était déjà dans l’avion le ramenant en Belgique.

Lambert Mende qui souligne que « ni le journaliste moins encore à l’Ambassade de la Belgique n’ont pas contacté le ministère de Médias pour solliciter cette protection », précise que Quentin Noirfalisse n’a « jamais demandé d’accréditation auprès de son ministère« .

« D‘où son renvoie de la RDC non pas pour son travail de journaliste, mais pour exercice d’activités non compatibles avec ses titres de séjour en RDC« , ajoute le ministre.

1 COMMENTAIRE

  1. Faudrait le comprendre Mr Blancfarnisse en allant présenter ses civilités au Rassop/Limete il aurait eut l’impression que la RDC était toujours et encore le Congo Belge et Ainsi se sentant a Léopoldville il commençât se conduire a sa guise comme Tintin le fit Jadis !

Comments are closed.