Les délégués des pays signataires de l’accord cadre d’Addis-Abeba recommandent “une forte pression” sur les groupes armés FDLR (forces démocratiques pour la libération du Rwanda) et ADF (forces démocratiques alliée. C’est au sortir d’une rencontre d’évaluation à Goma ce lundi11 septembre.

A l’issue des travaux d’évaluation de la mise en œuvre de l’accord cadre d’Adis Abeba le  lundi 11 septembre, les délégués des pays signataires de l’accord cadre d’Addis-Abeba et les représentants des nations unies ont préconisé le renforcement de la brigade d’intervention pour éradiquer lez forces négatives étranger en RDC dont les FDLR et les ADF.