Les professeurs de l’Université de Kinshasa poursuivent leur grève

C’est à l’issue d’une assemblée d’évaluation ce mardi que les professeurs de l’Université de Kinshasa ont décidé de poursuivre la grève. Ils affirment que la décision intervient après avoir constaté qu’aucune réponse favorable n’a été apportée à leurs revendications.

L’Assemblée des professeurs n’a constaté aucune avancée en terme des réponses à ses revendications en dehors de quelques déclarations d’intention. Pour cela les professeurs de l’Université de Kinshasa décident de poursuivre la grève” souligne le document.

C’est en effet, depuis le 07 août dernier que les professeurs de l’Université de Kinshasa observent une grève. Leurs revendications portent notamment sur le réajustement de leurs salaires du mois de juillet au taux de change appliqué sur le marché et l’application de la loi cadre de l’enseignement national promulgué par le chef de l’Etat depuis le 11 février 2014 recommandant notamment l’organisation des élections des autorités académiques.

2 commentaires

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.