Le président du Rassemblement appelle à une courte transition sans le président Kabila en cas de report des élections prévues avant la fin de l’année en cours.

“Au 31 décembre, dit-il,  la classe politique va se réunir pour désigner celui qui n’aura que comme tâche de nous conduire aux élections”, lance Félix Tshisekedi ce mardi devant des militants de son parti, l’UDPS.

Disant s’inspirer du Burkina-Faso, le fils d’Etienne Tshisekedi dénonce le report des élections annoncé par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa.  “Il a accepté de travailler avec les ennemis du Congo », dit-il tout en accusant ce dernier de comploter contre le pays. 

7 comments

  1. S’il n’ya pas d’elections. Pas de Kabila. Ni de sa classe politique. Il faut les traquer et les juger pendant que nous allons aux elections.

    Felix Tshisekedi, si ces jeunes artistes arrivent à faire face à Kabila en étant direct et vous vous moquez de nous à travers des discours pacifiques… Ou alors vous tous vous ne traverserez pas cette baricade du 31 décembre.

    Fin de vos aventures de peur.

    C’est maintenant qu’il faut faire partir Kabila. Vous voulez nous endormir avec vos discours pour que nous n’ayons comme emotion que la crainte ? C’est maintenant qu’il faut préparer le peuple à faire face aux bêtises de Kabila et ses voleurs.

    1. Ecoute felix ne nous tous comme le peuple naif,toi qui n’ as une famille au congo mais tu veus parle au nom du peuple ton pere a piller au congo pour vs construire de bulding au belgique detronpe toi

    2. Tres bein dit. Felix Tshitshi prend les Congolais pour des imbeciles n’attendant que “son mot d’ordre”.

      Ce tandis que la nuit, le meme Felix tente de negocier avec le boy de Kabila Nehemie Mwilanya le poste de 1er Ministre. Notons que Felix veut attendre jusqu’en Decembre, alors les intentions de l’Imposteur au sommet sont deja claires comme l’eau de roche.

      Le temps de voir si Tshibala lui cedera la jouissance aux pieds de Kabila. Nous ne sommes pas dupes.

  2. Le jeu de ping-pong de politiciens congolais me chagrine. Au lieu de tergiverser, voici la solution que je vous propose: Kabila a manqué à son engagement constitutionnel de faire organiser les élections au 20 décembre 2016. De plus, il n’a pas respecté le seul document (Accord de la Saint-Sylvestre) qui pouvait lui donner une certaine légitimité. Par sa mauvaise volonté, toutes les institutions de la RDC sont aujourd’hui illégitimes et illégales. Saisissons sa fameuse Cour constitutionnelle (afin de la mettre au pied du mur) et autres institutions de droit international au motif de haute trahison dans le chef de M. Kabila. C’est un processus qui ne pourra pas attendre le 31 décembre 2017 pour qu’il y ait mort d’hommes dans les rues en RDC. Je suis prêt à m’engager pour cette cause. Ne perdons pas le temps, Corneille Nangaa vient de vendre la mèche.

  3. c´est plus vous qui devez parlez Felix, votre politique est ancienne et n´aplus place en RDC. pour la nouvelle politique il y´a déjà quelqu´un qui va conduire le pays aux élections et Kabila n`atten pas decembre entendu! assez avec jos ja ja .

Comments are closed.