Alexis Thambwe Mwamba à Kinshasa en homme libre

0
986

« Il est a bord d’Air France pour Kinshasa. Il est assis sur le siège 1K AF 888« , apprend-t-on. Ce retour sur Kinshasa intervient au moment où le ministre congolais de la Justice est visé par une plainte en Belgique consécutive à un dossier vieux de 20 ans.

En effet, porte-parole du RCD, Thambwe Mwamba avait revendiqué, pour le compte de ce mouvement rebelle, l’abattage d’un avion prétextant qu’il y avait des munitions. Une version tout de suite contredite par la compagnie propriétaire de cet avion. Deux décennies après, les familles de victimes ont décidé porter plainte.

Ces familles des victimes ont profité de la présence d’Alexis Thambwe Mwamba en Europe pour saisir la justice.

À Kinshasa, la polémique est montée d’un cran. Certains n’ont pas hésité à affirmer qu’Alexis Thambwe Mwamba était interdit de quitter le territoire belge. Les autres ont même affirmé qu’il était en détention préventive.

Le gouvernement congolais, par la voix de son porte-parole Lambert Mende, a rassuré le ministre de la Justice était en mission de service et qu’il rentrera juste après.

Bien que la plainte est toujours d’actualité, ce retour met fin à toutes ces polémiques.

Une fois à Kinshasa, Alexis Thambwe Mwamba doit également affronter les députés nationaux au Palais du peuple où une motion de défiance l’attend. Ce sera sûrement à la prochaine session parlementaire.