Alexis Thambwe n’a été informé qu’après l’abattement de l’avion, affirme son avocat

3
890

Une enquête a été ouvert en Belgique contre le ministre d’État congolais de la justice, Alexis Nthambwe Mwamba. La justice belge reproche au garde de sceaux congolais l’abattement de du boing 727 de la compagnie Congo Airlines le 18 octobre 1998 par les force du RCD. A l’époque Thambwe Mwamba était le porte parole de ce mouvement armé.

Hormis ce fait, la plainte s’étend aussi sur le détournement de denier public. Et à ce jour, LD dossier se trouve bien entre les mains de la juge Michel CLAISE du tribunal de première instance francophone de Bruxelles.

Mais voilà donc, par le biais de son avocat, Maitre Laurent Kennes qui s’est exprimait sur la libre de Belgique, Thambwe Mwamba dit être calme et il attend répondre à la justice.

Alexis Thambwe Mwamba « ne disposait ni d’une autorité, ni de compétence militaire au sein du mouvement RCD. Il était responsable des relations extérieures et a été informé, après le crash, de celui-ci. Il s’est borné à informer le public, pour le compte du RCD, des raisons pour lesquelles des militaires de ce mouvement avaient tiré un missile sur l’avion. Il n’a donc posé aucun acte en lien avec cet événement dramatique« .

Quant à la plainte contre le détournemement de deniers publics, Nthambwe Mwamba qualifie ces allégations de pure calomnie tout en insistant qu’il n’y a rien de pertinent à cet effet.

L’avocat de M. Thambwe affirme également que son client est disponible pour affronter la justice et donner ses moyens de défense.

3 Commentaires

  1. il se croyait invincible, hélas la réalité vient de le rattraper!
    ôter la vie a 50 personnes pour des intérêts malsains et égoïstes
    Cet individu ne se rend pas compte qu’ils ont rendus des fils et filles orphelins, des veuves et veufs.
    Ce n’est que le début ils payerons tous des actes cruels qu’ils ont commis.

Comments are closed.