Les enregistrements de Clément Kanku ont été effectués par les services de renseignements

Les conversations téléphones mettant en cause l’implication probable du député Clément Kanku dans la milice Kamuina Nsapu ont été enregistrées par les services congolais de renseignements, confient de sources concordantes et sécuritaires. Partager :FacebookX

kanku_clement_16_002

Deux enregistrements audios et des révélations du journal américain New York Times ont clairement établi une implication du député de l’opposition Clément Kanku dans les massacres dans la région congolaise du Kasaï, mais aussi une probable implication dans les assassinats des experts de l’ONU.

Floribert Kabange Numbi, Procureur général de la République (PGR) annonce ce mardi l’ouverture d’une enquête dans l’affaire des conversations téléphoniques du député Clément Kanku. Le PGR dit avoir écrit à Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale,  pour qu’il « entende » le député Kanku!

Selon Radio France Internationale, les enregistrements ont été obtenus grâce à des écoutes des services congolais de renseignements. Une information que confirment deux autres sources sécuritaires à POLITICO.CD.

Par ailleurs, le média français affirme que l’affaire a été portée auprès des autorités. « Le député Clément Kanku a même dû s’en expliquer devant témoins, à la demande du ministre de l’Intérieur Evariste Boshab« , rapporte la RFI dans son journal de ce mardi.

Clément Kanku s’est refusé à tout commentaire à ce sujet, alors que l’ancien vice-Premier minsitre et ministre de l’Intérieur Evariste Boshab est resté injognable. Aucune autre autorité n’a souhaité s’exprimer.