Le directeur de la prison de Makala limogé
Prisoners are seen at the Makala prison in Kinshasa on December 18, 2012 from behind the bars of the windows of a court room. AFP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH

Le colonel Thaddée Kabisa, directeur du Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK, ex-Makala), principale prison de la capitale de la République démocratique du Congo et victime d’une spectaculaire évasion le 17 mai, a été limogé ce mardi, annoncent des sources officielles.

Lieutenant-Colonel Flory Kadima Lukusa, jusque-là directeur de la prison militaire de Ndolo, est nommé nouveau directeur de cette prison à présent sous les projecteurs.

La semaine dernière, le colonel Kabisa a accusé la sécurité pénitentiaire d’avoir manqué de professionnalisme au moment où les prisonniers s’évadaient de la plus grande prison du pays. La Garde républicaine “n’a pas appelé au secours pendant que cet incident se produisait et n’a pas répondu aux appels téléphoniques du numéro un de la prison“, déplorait le directeur.

 

4 commentaires
  1. Amateurisme! On dirait une fuite en avant. C’est plutôt le ministre de la justice et garde des sceaux qui devrait démissionner et non le contraire. La RDC navigue au gré d’un seul individu!!!

  2. Le Colonel Kabisa, est limogé injustement pour avoir dit la vérité. Il revenait à la hiérarchie militaire de sanctionner le Commandant de la garde républicaine, oh oh oh, c’est malheureux……

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.