samedi, octobre 3, 2020
DRC
10,729
Personnes infectées
Updated on 3 October 2020 à 21:08 21 h 08 min
DRC
274
Personnes en soins
Updated on 3 October 2020 à 21:08 21 h 08 min
DRC
10,183
Personnes guéries
Updated on 3 October 2020 à 21:08 21 h 08 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 3 October 2020 à 21:08 21 h 08 min

Des voix s’élèvent déjà pour réclamer la levée l’immunité parlementaire de Clément Kanku

- Publicité-

Deux enregistrements audios et des révélations du journal américain New York Times ont clairement établi une implication du député de l’opposition Clément Kanku dans les massacres dans la région congolaise du Kasaï, mais aussi une probable implication dans les assassinats des experts de l’ONU.

Cette affaire qui constitue le scandale du moment ne laisse pas indifférents ses collègues de l’Assemblé nationale, où un groupe de députés nationaux réclament déjà la levée de son immunité parlementaire pour faciliter sa mise à  disposition de la Justice.

Un député national s’adressant à POLITICO.CD sous le sceau de l’anonymat hier a exprimé son indignation face aux terribles révélations de la presse américaine sur des indices sérieux de l’implication de l’ancien ministre de la coopération du gouvernement Badibanga dans les tueries du Kasaï.

En effet, pour notre interlocuteur, le simple fait d’avoir été en contact d’une personne ayant commis des crimes et ne pas l’avoir dénoncé est déjà une complicité, une non assistance aux personnes en danger et une obstruction aux enquêtes.

Le député réagissait ainsi aux observations de ceux qui prétendent que l’honorable Clément Kanku  n’aurait pas clairement ordonné les crimes qui lui étaient rapporté au téléphone. « Il est inadmissible que l’assemblée nationale puisse garder une personne sur laquelle pèse des soupçons de crimes contre l’humanité » a martelé notre député, lequel nous a révélé qu’il se chargerait personnellement d’une motion dans ce sens à la première occasion.

« Nous devons faciliter l’enquête en levant d’abord son immunité, quitte à le faire revenir siéger si son innocence est prouvée, a précisé cet élu du peuple« , ajoute-t-il.

- Advertisement -
- Advertisement -

5 Commentaires

  1. Comme il était au service du diable, on ne lui fera rien, il n’est pas bon de s’enrichir par le sang des innocents, chaque chose a son temps, le temps d’etre dénoncé est déjà là, tous les vautours seront connus. Dieu ne blague pas avec des insencés et buveurs du sang des etres.

  2. Même si l’on arrive pas à établir qu’il est le commanditaire de cela, le fait qu’il soit entré en contact avec ces tueurs, cautionnant leurs actes avec un voyeurisme malsain, et sans les dénoncer l’incrimine profondement. Il est des omissions coupables!

  3. Pas besoin de lever son immunité parlementaire, il mérite une arrestation immédiate. Franck DIONGO pour des faits bénins, il a été arrêté sans attendre la levée de son immunité, même pour NE MUANDA NSEMI, pour quoi ça serait différent pour KANKU.

  4. A qui profit ces crimes organises a kabila par ce qu’il dise deja il n’aura pas election au grand kasai par le canal de la CNI . par ce que tout etait deja planifie . la video de kamwena sampu que Mende avait publie vene de la main de L’honorable Kanku , Mende , Boshab , Le ministre de l’interieur , Kalv et Kanambe sont les complices de meme tout ceux proble de la region de Kivu , il ya les elus de kivu plus Kamehre plus kanambe .

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...