jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 10:31 10 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 10:31 10 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 10:31 10 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 10:31 10 h 31 min

l'info en continu

Une société miniètre suspend ses opérations à cause de l’insécurité dans l’Est

- Publicité-

Banro indique dans un communiqué que le drame s’est produit dans sa mine de Namoya, au Maniema, sans dire quand exactement. « Il y a eu plusieurs tentatives d’intrusion par des hommes armés qui ont été repoussées par le service de sécurité de la mine de Namoya« .

Ces attaques ont fait au moins trois morts (un agresseur, un policier et un militaire congolais), ajoute l’entreprise, précisant qu’aucun de ses employés n’a été blessé. « Les opérations minières sont suspendues » à Namoya et « reprendront dès que le calme sera revenu« , indique Banro, précisant que son autre mine congolaise (Twangiza, dans la province voisine du Sud-Kivu) fonctionne normalement.

- Publicité-

Début mars, le Quai d’Orsay avait indiqué qu’un Français faisait partie d’un groupe de cinq employés de Banro enlevés par des hommes armés non identifiés à Namoya. On était toujours sans nouvelles de lui vendredi.

Début mars, c’est la mine de Twangiza qui avait fait l’objet d’une tentative d’intrusion similaire ayant fait quatre morts, selon Banro.

 

Avec AFP

- Publicité -

EN CONTINU