“Partir du pouvoir aujourd’hui serait par lâcheté”, répond Alexis Thambwe au sujet de sa démission
De gauche à droite, l’Abbé Donatien Shole et l’ancien ministre de Justice, Alexis Thambwe qui signe l’accord de la CENCO.
Le ministre congolais de la Justice et garde des sceaux Alexis Thambwe  a été “invité” à s’expliquer ce vendredi à l’Assemblée nationale, après la spectaculaire évasion à la principale prison de Kinshasa, où on compte plus de 4600 prisonniers désormais dans la nature.

Les députés de l’opposition dont Albert Fabrice Puela, élu de Matadi dans le Kongo central, ont systématiquement demandé au ministre congolais pour “sauver son honneur”. 

Partir du pouvoir aujourd’hui serait par lâcheté“, a rétorqué Alexis Thambwe. Pour le garde des sceaux congolais, il est nullement question qu’il rende son tablier.

Etre membre du gouvernement n’est pas un honneur pour moi mais un devoir”, ajoute le ministre Thambwe qui affirme que également cette attaque est “une leçon” pour “prendre des mesures drastiques”.

«Les gens qui sont dehors sont trop dangereux , Nous reconnaissons  le haut degré de dangerosité de certains des évadés. Il y a eu complicité à l’intérieur comme à l’extérieur et au sein même des agents commis à la garde de la prison’”, explique M. Thambwe qui a refusé de communiquer le chiffre exact des évadés.

1 commentaire
  1. mais toi thambwe il faut demissionne tu na pas honte, alexis tu est asoiffe de pouvoir,un jour tu sera arrete puis tu va rentre a makale apres tu sera pendu a la place publique , rebelle de RCD goma bande de criminels, voila tu comence a in jurie les autre ce toi qui es idiot ,un collabot qui fait la honte en RDC alexis tambwe ministre dela justice

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.