Freddy Kita: neveu de Diomi Ndongala, mais vice-minsitre!

5
1146

L’ancien Secrétaire général de la Démocratie Chrétienne (DC), également neveu du président de ce parti de l’opposition, a fait son entrée au gouvernement comme vice-ministre, alors que Diomi Ndongala croupit toujours en prison.

En mars dernier, Freddy Kita a été révoqué par le président de la Démocratie Chrétienne pour avoir pris part aux consultations initiées à Kinshasa par le Premier ministre Bruno Tshibala.  M. Kita a pourtant juré y représenter celui qui est aussi son oncle: « Nous étions invités par le camarade Bruno Tshibala qui à ce jour a la charge de conduire le gouvernement de la République. En tant que sociétaire du Rassemblement et signataire de l’Acte genval, nous nous sommes fait le devoir de le rencontrer pour évoquer les questions qui fâchent. Nous lui avons dit ce qu’il faut faire« , a justifié M. Kita.

 

Pendant ce temps, Eugène Diomi Dongala est resté injoignable, alors qu’il purge depuis 4 ans une peine d’emprisonnement pour viol sur mineur.  Membre du Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi, Diomi Ndongala qui est la tête de la Majorité Présidentielle Populaire (MPP), coalition des partis de l’opposition créée en 2011 pour soutenir l’opposant Étienne Tshisekedi, est incarcéré au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK, ex-Makala) depuis avril 2013.

Il a été condamné à 20 ans de prison pour viol sur deux mineures. Un jugement que l’opposition a dénoncé, qualifiant son emprisonnement de « procès politique ». N’étant pas inscrit dans la liste de prisonniers politiques pouvant bénéficier de mesures de décrispation, dans le cadre de l’accord signé le 31 décembre, M. Diomi a vu la majorité s’opposer à sa libération.

Dans un communiqué, son parti, qui a nommé un autre Secrétaire général, a réitéré son soutien au Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi.

5 Commentaires

  1. C’est malheureux d’avoir des prostitues politique quasi partout au Congo de Kimbangu. mais lle jour du people arrivera got ou yard…

    • Cher compatriote DESIS, ne comparons pas l´incomparable. Le cas de Macron n´a rien de semblable à ce qui se passe dans notre pays et cela pour plusieurs raisons à savoir:
      – En demissionant du PS Macron n´est pas aller entrer dans un gouvernement qu il combat.
      – Macron n´a pas trahi le PS car tous le monde le saitbien (sauf peut etre toi) que Macron est un dauphin de Francois Hollande. La politique oblige, ils font semblant de voir Macron comme un candidat independant.
      la difference est que meme si Macron quittait le PS il est quand meme aller fonder son mouvement. Il n´est pas partis demander des postes au pouvoir comme les LIsanga Bonganga. lorsque l on qitte un parti poliique on fonde un autre ou encore on se ralie a celui qui partage les idees que tu defendais.

  2. Le problemedans notr pays est qu’il n’ya pas de culture democratique au sein de nos partis politique. Les innitiateurs des partis sont des « Autorités morales » qui detiennent la lois, la vérité, la vérité et tout dans leur partis. Si une autre personne dit l contraire, c’est l’exclusion, il deviant traitre, on le vilipende de partout

Comments are closed.