Jean-Marc Kabund affirme que son fils a été « assassiné »

0
1196

En effet, tout le monde croyait à une pendaison suicidaire, avant la matinée politique de l’UDPS de ce 2 mai, au cours de laquelle Jean-Marc Kabund a annoncé que «  l’OPJ qui se charge de l’enquête de la mort de son fils, confirme un assassinat (par pendaison) et non une pendaison (suicidaire). »

Le fils aîné de l’opposant congolais,  âgé de 17 ans, a été retrouvé pendu dans sa chambre à Kinshasa le 22 avril dernier. Jean-Marc Kabund n’était pas à son domicile situé dans le quartier Kingabwa, au centre de la capitale congolaise, au moment de l’événement.

C’est visiblement à la mi-journée que le Secrétaire général de l’UDPS a appris la triste nouvelle, alors qu’il tenait une conférence de presse au siège du parti. Selon les informations regroupées, rien ne laissait attendre à un tél événement. Le jeune-homme n’était aucunement souffrant. « Il n’était pas du tout malade. Nous sommes très surpris par cette tragédie« , ajoute notre source qui a requis l’anonymat.

Selon Secrétaire général de l’UDPS, il faudra attendre les conclusions de l’enquête des autorités policières.

Les affirmations de M. Kabund n’ont pas pu être confirmées du côté de la Police de Kinshasa.