Photo droits réservés.

Alors que le gouvernement a annoncé la fin des hostilités dans le Kasaï, après l’intronisation du successeur du Chef coutumier Kamuina Nsapu, le responsable  de cette milice a été arrêté par la police à Kananga, dans le Kasaï-Central.

Principal responsable de la milice, après la mort du chef coutumier dans une opération policière en août dernier, Jean-Pierre Kasonga aurait refusé de déposer les armes, demandant d’abord l’application de l’accord signé le 31 décembre. Il a été arrêté à son domicile du quartier Hôpital, dans la commune de Kananga.

 

3 comments

  1. Les amis de la majorité au pouvoir sont devenu ennemis de le monde qui veut voir l’application de l’accord du 31 décembre 2016. Voila une fausse guèrre contre son peuple.

  2. La pensée unique de la majorité est un verset biblique. La dictature ne supporte pas la contradiction. La liberté de penser (autrement ) est interdite, que dire de la liberté de la presse, de se réunir, de manifester ?

  3. ils vont l’accuser d’être le terroriste derrière la mort des deux expert de l’ONU…
    mais c’est encore une deuxième bévue si ils le font. son arrestation va délier les langues, les villageois vont montré la fausse ou est enterré les corps des jeunes qui apparaissent sur la vidéo.

Comments are closed.