Les partis membres de la CAT apportent leur soutien à Jean-Pierre Lisanga

3
776

Les responsables des partis membres de la Coalition des Alliés de Tshisekedi ont annoncé, à l’issue d’une conférence de presse samedi à Kinshasa, apporter leur soutien à l’opposant Jean-Pierre Lisanga Bonganga, et protestent contre son « auto-exclusion » décidée vendredi par une frange de ce mouvement.

Ces responsables de partis de la CAT, qui affirment être majoritaires au sein de cette coalition membre du Rassemblement, ont décidé:

  • La confirmation de la naissance du courant Tshisekediste au sein du Rassemblement avec comme objectif, selon ses géniteurs, de contrecarrer certaines tendances hégémoniques.
  • Le rejet de l’exclusion de Jean-Pierre Lisanga de la CAT pour la simple et bonne raison que la CAT est composée des organisations et des personnalités dont le mode de décision est collégial et qui n’ont jamais traité de la question.

« La dénonciation de la tentative de dédoublement de la CAT au niveau du Rassemblement. Depuis sa naissance, le Rassemblement est une méga structure qui réuni des plateformes totalement autonomes et qui ne possèdent pas de textes pouvant autoriser des sanctions des certaines contre d’autres« , fait-ils savoir.

 

La Coalition des Alliés d’Étienne Tshisekedi (CAT) a annoncé vendredi 14 avril ce qu’elle qualifie d’auto-exclusion de Jean-Pierre Lisanganga Bonganga, jusque-là coordonnateur de cette plateforme membre du Rassemblement aile Félix Tshisekedi.

« La Coalition des Alliés de feu Étienne Tshisekedi dénonce avec poigne les déclarations perfides de Monsieur Lisanga Bonganga faisant croire qu’il existerait au sein du Rassemblement deux courants« , dit un communiqué  lu par la député Henriette Wamu devant la presse à Kinshasa.

Joint ce samedi au téléphone par POLITICO.CD, Jean-Pierre Lisanga Bonganga dénonce cette exclusion. « Ce qui s’est passé hier n’a rien à avoir avec la CAT« , dit-il.

« Sur le plan de la forme, le siège de l’UDPS n’est pas celui de la CAT, puisque la décision a été prise là-bas Deuxièmement, la réunion n’a pas été présidée par des membres de la CAT. C’est Monsieur Pierre Lumbi, le président du Conseils de sages contesté, avec le Secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, qui ont présidé cette réunion. C’est pour cela nous disons que ça pèche par la forme », explique M. Lisanga.

Par ailleurs, les responsables de ces partis, dont la liste n’a pas été communiquée à POLITICO.CD, mettent en garde contre le « dédoublement » de partis politique en RDC.

3 Commentaires

Comments are closed.