Une série de photos a été envoyée vendredi soir à la rédaction POLITICO.CD où on voit le Premier ministre Samy Badibanga visiblement en altercation avec un “policier”.

Selon des sources concordantes, l’homme qui est présenté alors  comme un “colonel” de la Garde Présidentielle, puis finalement comme le colonel Kasongo, commandant de l’unité de Police de protection de hautes personnalités, s’est pointé en début de soirée à la Primature pour “empêcher” que des véhicules de fonction soient “envoyés” à la résidence du Premier ministre, qui a démissionné de son poste, dans le cadre de l’accord du 31 décembre.

Il vient d’avoir un incident à la Primature”, explique un employé de la Primature à POLITICO.CD, “Hier près  de 28 Jeep [véhicule 4×4] sont sortis discrètement, livrés à certains conseillers. L’information est arrivée à la présidence. Et, il y a moins d’une heure, le colonel Kasongo  s’est pointé pour interdire que les véhicules ne sortent  à nouveau,  et que ceux déjà sortis puisses être retournés. Le Premier ministre est lui même descendu jusqu’au parking, insultant le colonel Kasongo“, explique notre source.

Un autre employé de la Primature interrogé à ce sujet, et qui a requis l’anonymat, affirme même que le Premier ministre est allé jusqu’à porter la main sur l’officier militaire.

Ministre des Relations avec le Parlement et porte-parole de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre, Justin Bitakwira monte au créneau pour défendre le Premier ministre sortant. Pour lui, Samy Badibanga a été agressé par la Police. “Les informations que je viens de recevoir est que le sortant, Samy Badibanga, a été agressé par la Police. La police lui a interdit de quitter avec son cortège de la Primature jusqu’à sa résidence“, a-t-il précisé.

Le Bureau du Premier ministre Samy Badibanga n’a pas souhaité commenter cet incident, alors que le Porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, dit ne pas être au courant.

Le ministre Bitakwira rappelle pour sa part que Samy Badibanga n’a pas encore quitté son fauteuil de Premier ministre. “Tant qu’il n’y a pas encore eu remise et reprise, le Premier ministre Samy Badibanga assure les affaires courantes“, a-t-il cogné.

9 comments

  1. voila ce que merite des traitres et des hommes sans personnalite et dignite comme badibanga, il fallait qu on le traine meme au sol

  2. Quel exces de zele a ce fameux colonel ?il doit etre arreter pour insubordination.mr samy est encore premier ministre et honorable ce colonel katangais doit etre arreter

    1. Vous n’êtes pas sérieux. Le Colonel Kasongo n’est pas parti à la Primature par lui-même. C’est un Officier Supérieur. Il a certainement obéi à un ordre. A voir son grade, l’ordre n’est venu que d’un échelon supérieur.

      Prière voir les chosesen dehors des passions.

  3. Applaudissons la fin de la première scène du théâtre de chez-nous, made KH Joseph. Dans la pénombre, nous attendons le début de la deuxième scène avec l’acteur comédien «opposant de longue date», le licencié en droit: Bruno Tshibala. Au-délà de tout ce scénario, le souverain primaire dira son dernier mot.

  4. Bravo la kanambie. c´est vraiment ca le social des congolais. nous te remercions fils de putte

  5. Qui sème le vent récolte la tempête. Souvenez-vous de nomination de Nguz, Birindwa et autres à l’époque de Mobutu. Comment ont fini ces gens ?

  6. A lapa pcq Kabila est en train de blaguer avec l’opposition afame du Congo ; ce vraiment malheureux un pays sans respect sans ordre ou n’importe qui fait n’importe quoi ;

Comments are closed.