jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min

l'info en continu

Blocage de l’application de l’accord: le Rassemblement fustige « le penchant » de la SADC

- Publicité-

Ce document portant la signature de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président du bureau politique du Rassop, reconnaît les efforts de la communauté des États australe quant à son soutien à l’accord du 31 décembre.

Cependant cette principale plateforme de l’opposition Congolais rappelle à la SADC que certaines informations contenues dans sa déclaration faite le 18 mars dernier sont non conformes aux prescrits de l’accord notamment sur le point en rapport avec la désignation du premier ministre. « L’accord ne prévoir pas une présentation de plusieurs noms de candidats premier ministre, tel qu’écrit dans votre déclaration du 18 Mars« , note le document.

- Publicité-

Face à ce partenaire régional, le Rassemblement accuse la majorité au pouvoir d’être au centre du blocage de mise en œuvre des conclusions de l’accord. « En exigeant à l’opposition la présentation de trois candidats premier ministre et en s’immisçant dans le processus de désignation du président du comité de suivi de l’accord, la MP viole l’esprit de l’accord du 31 décembre« , fait savoir le Rassemblement en rentrant en bloc les accusations qui le pointent en tant que centre du blocage.

Depuis la signature de l’accord de la Saint Sylvestre, trois mois viennent de s’écouler sans que ce texte ayant rabaissé la tension due à la non tenue des élections présidentielles prévues en novembre dernier soit appliqué. Le texte annexe à cet accord traîne à être finalisé, les deux importantes parties prenantes à ces discussions campant chacune sur sa position, notamment sur la question de la désignation du premier ministre du gouvernement appelé à conduire la transition sensée menée le pays aux élections en décembre prochain.

La reprise des discussions le jeudi, suspendues depuis la mort, le 1er février dernier à Bruxelles, du leader de l’opposition Etienne Tshisekedi, a néanmoins connu des avancées significatives, avec une piste de solution concernant notamment le point concernant le Premier ministre.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Chers amis de politico.cd,
    Prière s’il vous plait de vous relire avant toute publication, on parle du 19 mars 2017 ou du 19 décembre 2016 dans cet article ?

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :