CPRK (ex-Makala): Franck Diongo entre la vie et la mort (avocats)

8
952

Selon les avocats de l’opposant Frank Diongo, ce dernier est privé « de toute visite de corps extérieurs »depuis plusieurs journs. Au début de la semaine,  la délégation de famille politique de la plateforme Alternance pour la république (AR), conduite par  Adam Bombole, président de l’ECCO s’est vue refusée de voir l’opposant congolais emprisonné au Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa (CPRK), ex prison de Makala.

Bien avant eux, le député Jean Claude Vuemba, ou encore l’opposant Ingele Ifoto et même, selon ses avocats, son médecin traitant ont subi le même sort de la part des autorités pénitentiaires.

« Asthmatique, cinquantenaire d’âge, le vice président de l’AR et membre du conseil des sages du Rassemblement voit venir sa mort certaine vu qu’il n’a même plus accès à ses médicaments de manière régulière« , explique Me Nicko Mayengele dans un message envoyé exclusivement à la rédaction de POLITICO.CD

Son parti politique, le MLP a tenu une conférence de presse où elle affirme que son président est « persécuté par le Pouvoir« . Les autorités pénitentiaires n’ont pas souhaité réagir aux appels de POLITICO.CD.

Le président du parti d’opposition Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) a été reconnu coupable d’arrestation arbitraire et de détention illégale aggravée. Le ministère public l’avait accusé d’avoir séquestré trois militaires de la Garde républicaine dans sa résidence et de les avoir roués des coups et blessures le 19 décembre.

8 Commentaires

    • Frank Diongo est en train de payer du crime qu’Il a commis, il n’a pas Le droit de brutaliser la police en utilisation la force physique contre elle, meme s’il avait raison, le fait d’exercer la force contre la force publique dans leurs fonction et surtout en tenue officiel automatiquement ca devient une infraction. Mr F Diongo connait bien la loi et il ne peut se pretendre d’etre au-dessus de la loi, c’est cette loi meme qui lui condane. Ces agents etaient dans leurs tenue de service, il devrait les respecter du moins mais son arrogance lui a fait meriter la prison et maintenant on se plain a cause de son etat de sante, Mr Diongo devrait prendre tout ces elements en considerations. Il merite la place ou il se trouve maintenant. Il devrait etre un examplaire aux yeux de la population. Voila ☝️

      • Déraison et aveuglément. Toutes les raisons sus évoquées avec tout ce qu’elles peuvent avoir de préfabriquées ne justifient en rien qu’on puisse refuser visite et assistance médicale à un prisonnier. C’est pitoyable de soutenir pareilles thèse lorsqu’il s’agit de la vie d’un homme.

      • Je manque des mots pour te repondre mr kabiliste RICHARD mais laisse que l’air que tu respire puisse te repondre,
        L’eau que tu bois puisse te repondre, que la terre par laquelle tu marche dessus puisse te repondre de meme que le soleil qui l’oeil du Dieu vivant puisse te repondre.

  1. C’est malheureux pour un pays comme le nôtre. Vous avez monter une fausse histoire pour l’arrêté arbitrairement comme, il vous faisez peur. Mais pourquoi chercher à le tuer ? Nous sommes dans quel état ? Le rassemblement se tait à ce sujet aussi important puisse que, il s’agit de la vie humaine.

    • Ils faut arrêter de se foutre du monde vous êtes des congolais où pas comment vous pouvez laisser mourir un des vôtres pour une personne qui n’a même de légitimité soyez des hommes pour une fois bon sang

  2. C’est sont les strategies de Tambue muamba mes frères
    . Il se dit un congolais mais au service de kabila.son temps viendra.son cadavre souffŕira.
    Frank que Dieu te guérisse .corrage mon frère. Tu soufre pour la Rdc.ns soe reconnaissant.

  3. Je regrette que les gens, les congolais continuent à croire en Tshisekedi et sa horde, même après que le ciel ait jugé sans importance son souffle de vie. Franck Diongo, ce pauvre patriote, est fait par ses collabos, une bande des transfuges, l’holocoste. La preuve c’est encore cette lettre secrète de Tshisekedi à Kabila. Preuve d’une franche collaboration entre les deux. Quelle imposture!

Comments are closed.