Manifestations du 19, 20, 21 décembre: “l’armée et la police ont tiré pour tuer”, affirme  l’ONU
Un homme arrêté par la police, le 19 janvier 2015 à Kinshasa, en marge des manifestations contre le pouvoir de Joseph Kabila (Photo d'illustration). © AFP/Papy Mulongo
Un homme arrêté par la police, le 19 janvier 2015 à Kinshasa, en marge des manifestations contre le pouvoir de Joseph Kabila (Photo d’illustration). © AFP/Papy Mulongo

Selon l’enquête du BCNUDH, 28 personnes ont été tués par des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo, FARDC, 6 par des agents de la Police nationale congolaise PNC et 6 autres lors d’opérations conjointes de la PNC et des FARDC.

Certaines victimes ont reçu des balles dans la partie supérieure de leur corps, ce qui laisse transparaître l’intention délibérée de tuer, selon les enquêteurs.

Outre les morts, le rapport estime qu’au moins 147 personnes ont été blessées par des agents de l’État, dont 14 femmes et 18 enfants; et 917 personnes, dont 30 femmes et 95 enfants, arrêtées par les forces de défense et de sécurité.

Le rapport note également que certains manifestants ont commis des actes de violence, dont le meurtre d’au moins un agent de la PNC à Kinshasa le 20 décembre 2016

Je demande instamment au Gouvernement de veiller à ce que les responsables des violations commises dans le contexte des événements qui ont marqué la fin du deuxième mandat constitutionnel du Président Joseph Kabila Kabange rendent des comptes et soient traduits en justice. Des mesures doivent également être prises, à tous les niveaux, pour que l’exercice légitime des libertés fondamentales par la population ne conduise pas à la perte de vies humaines et à d’autres violations graves des droits de l’homme”, a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Le Secrétaire général de la coalition de Katumbi salue l’élection de Tshisekedi

“L’avènement de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême marque un progrès indéniable…

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Un avion affrété par la CENI s’écrase à quelques kilomètres de Kinshasa

Alors que la RDC était arrêtée au palais du peuple où le…