Colère, tristesse et gaz lacrymogène devant la résidence de Tshisekedi à Kinshasa

0
1114
Photo d'archive.

Des dizaines de jeunes gens venus des quatre coins de la capitale congolaise ont envahi la résidence d’Etienne Tshisekedi peu après l’annonce de sa mort ce mercredi à Bruxelles où il était parti pour des soins médicaux.

Devant sa résidence à Limete, au centre de Kinshasa, ces partis qui se regroupaient dans le calme.  ont vu les forces de l’ordre les obliger à les disperser, faisant usage du gaz lacrymogène.

Aucun blessé n’a été constaté par nos reporters sur place. Un responsable de la police a justifié cette décision, affirmant que la situation devenait « incontrôlable ».  Un militant de l’UDPS interrogé a démentie cette affirmation, accusant la police de leur avoir « provoquer ».