Les images exclusives du crash des hélicoptères FARDC

5
1826

« Après le crash de deux hélicoptères de notre armée en patrouille de reconnaissance dans cette zone, les rebelles dirigés par le général Sultani Makenga, qui avaient déjà érigé sa base dans cette zone située au pied du volcan Mikeno, sont venus prendre en otage l’équipe d’équipage sinistrée« , a dit le général Léon Mushale, Commandant de la troisième Zone de défense des FARDC, lors d’une conférence de presse tenue à Goma ce mardi 31 janvier, précisant que les éléments de l’armée congolaise qui se ont été lancés à la rescousse de pilotes accidentés se sont affrontés aux troupes du M23.

Le bilan des accrochages est de (7) morts dont 3 membres de l’équipage des hélicoptères congolais et
4 rebelles du M23.  Un instructeur russe de l’équipage de l’hélicoptère a été capturé par le M23 et l’armée a capturé un combattant du M23.

Par ailleurs, les FARDC accusent Sultani Makenga (blessé selon le témoignage du capturé) de crime contre l’humanité pour recrutement des enfants en Ouganda et au Rwanda au compte du M23, torture sur les otages et destruction des matériels de guerre de l’armée Congolaise.

whatsapp-image-2017-01-31-at-16-04-13 whatsapp-image-2017-01-31-at-16-04-12 whatsapp-image-2017-01-31-at-16-04-11

5 Commentaires

  1. C’est vraiment triste d’être dirigé par un muet complice de tout ce qui se passe dans l’est. A l’époque de Mobutu, le général Mayele était rentré en plein Kigali. Le grand Congo est humilié.

  2. Deux hélicos tombent l’un après l’autre suite au mauvais temps et comme par hasard dans la zone où vient de s’installer sieur Makenga !!!Mentez, mentez il restera tjrs qlq chose.

  3. Avec amertume cette force négative vient encore endeuiller les familles rdcongolaises . En blaguant, je connais la pilule de ce groupe armé : la force des combattants résistant mai-mai. Placez les à la première ligne des fronts, vous apprécierez le résultat.

  4. mukis, c’est pitoyable. la fameuse communauté internationale classifie nos compatriotes volontaires à sécuriser leurs contrées,des « forces négatives » pour faire croire qu’ils ne sont là que pour tuer la population.
    le M23 est il différent de boko haram qualifié de groupe terroriste.

Comments are closed.